8 juillet 2020

Perrine Hilberer, la confiture, les Confitures du Climont

Au cœur de nos rencontres de personnalités qui font et aime l’Alsace, Perrine Hilberer. Avec son mari, elle incarne « Les Confitures du Climont ». Sur les traces de Fabrice Krencker, son père, on la retrouve là-haut « sur la montagne » ou plutôt au pied du Climont. On parle confitures, confiture et Alsace. Allez à sa, à leur rencontre cet été !

Perrine Hilberer, L’été s’installe… Quelles bonnes confitures prépare-t-on en ce moment du côté des Confitures du Climont ?  

Perrine Hilberer : Le premier fruit de l’été, c’est la myrtille, version sauvage bien sûr ! Elle arrive de plus en plus tôt, et elle lance la saison, qui va ensuite voir arriver les abricots en provenance d’un producteur Ardèchois, puis ce seront les mirabelles, quetsches et pêches des vignes pour finir l’été en beauté !

On découvre aussi chez vous, des sirops… Aidez-nous à nous désalterer cet été…  

Perrine Hilberer :  Et pas n’importe lesquels ! Chez nous, les sirops sont fabriqués uniquement avec du jus de fruit et du sucre. Aucun arôme ni colorant, que du naturel. Et là aussi, nous proposons la myrtille sauvage : un sirop exceptionnel et rare !

L’autre surprise, c’est la crufiture, pouvez-vous nous en dire plus ?  

Perrine Hilberer : La crufiture, c’est de la confiture crue. Les fruits et sucres sont exposés aux vents et au soleil d’Ardèche, sous moustiquaire, pour entraîner l’évaporation et la concentration en sucres et en arômes. C’est un procédé long et complexe, qui ne peut être réalisé qu’à de rares moments où la météo et les fruits sont au top.

La crufiture : des fruits crus sur vos tartines

Les parfums sont variables, de l’abricot à la myrtille en passant par Melon-citron ou myrtille-framboise, en fonction des arrivages, au fil de l’été. Ils sont en général pris d’assaut par notre clientèle connaisseuse, qui se délecte de ces fruits crus tartinables, au goût unique !

On tente volontiers avec vous un questionnaire de Proust « Made in Alsace » … Libre à vous d’expliciter les réponses ?

Perrine Hilberer :

Si vous étiez une boisson alsacienne : Un kir au sirop de fleurs de sureau

Si vous étiez un monument alsacien : La tour du Climont, du sommet de laquelle on a une vue magnifique. J’y monte régulièrement depuis que je suis petite. L’endroit est peu connu.

Si vous étiez une ville alsacienne : Colmar, la ville où j’ai rencontré mon mari.

Si vous étiez une recette d’Alsace : la Linzer torte, avec de la confiture de framboise du Climont !

Venir vous découvrir cet été du côté du Climont est une belle opportunité. Avec laquelle de vos spécialités repart-on ? Et que visite-t-on après vous avoir (re)découvert ?  

Perrine Hilberer :  On repart avec un pot de notre confiture de framboise épépinée, avant de faire un arrêt dans l’une des trois distilleries du Val de Villé : Nusbaumer, Frères Meyer ou Massenez.

Déguster gratuitement nos confitures

Mais avant de partir de chez nous, prenez le temps, en plus de visiter l’atelier de fabrication et notre Muséobus, de découvrir notre nouvelle exposition temporaire avec ses réclames d’autrefois clamant les slogans hors du temps de la confiture d’antan.

Sachez aussi que malgré le coronavirus, il est possible de déguster gratuitement nos confitures, grâce au chalet que nous avons monté sur notre parking. Comme c’est en plein air, vous pourrez tomber le masque et y acheter tous nos produits.

Les Confitures du Climont14 route du Climont – La Salcée
67420 Ranrupt
Téléphone : +33 (0)3 88 97 72 01

www.confituresduclimont.com

NB : Visitez les Confitures du Climont avec l’application Made in Alsace et … Profitez-en