Nouvelles gastronomiques d’Alsace : Rencontre avec Sandrine Kauffer

©JeffNalin

©JeffNalin

Sandrine Kauffer … Tout le monde ne connaît pas Sandrine, mais les gourmets et gourmands initiés connaissent,eux, le Journal de Julien Binz. Lentement, mais surement, avec passion, Sandrine a créé le média de ceux qui aiment bien déjeuner ou dîner en Alsace. Elle présente aussi, au quotidien, ceux – les restaurateurs et chefs – qui rendent cela possible. Made in Alsace a voulu en savoir plus.

Au commencement, il y a naturellement une formation, un goût de l’écriture, du partage. Sandrine Kauffer aurait aimé être journaliste. Un master en Histoire, une expertise dans la communication et un côté autodidacte façonnent un regard expert. Ensuite, il y a une rencontre, il y a plus de 20 ans avec Julien Binz. Il n’est pas encore le chef qu’il est devenu, Sandrine n’a pas encore écrit une page de son journal.

bureau ©Binz (2)

©Binz

Une connaissance des métiers

La passion pour la restauration est là, déjà. On l’ignore, mais Sandrine sera CPE au Lycée Hôtelier de Strasbourg, un premier bain dans le monde de l’hôtellerie et de la restauration. Bien vite, les expériences s’accumulent. Elle s’occupera même de la réception de l’Auberge de l’Ill, travaillera au Martinez avant d’être chef de rang à l’Auberge d’Artzenheim … De quoi former et comprendre le métier, les métiers.

À cette passion pour la gastronomie s’additionne la maîtrise des nouvelles technologies. L’expérience de Relatio, le blog mené avec Daniel Riot, confirmera tout cela.

Un regard respectueux et curieux

Le Journal de Julien Binz voit alors le jour. Pour Sandrine, l’idée est simple : « Ne pas juger, mais respecter, montrer l’engagement, la passion et le savoir-faire des professionnels des métiers de bouche ».

Le Journal de Julien Binz, les nouvelles gastronomiques d’Alsace y compris sur Facebook, répondent parfaitement à ceci… Sandrine partage, avec ses lecteurs, des histoires d’hommes, de femmes.

D’une adresse du Kochersberg aux cuisines d’un grand étoilé, Sandrine présente des gens « qui aiment leur métier ».

La plus surprise à ce jeu-là fut Sandrine elle-même.

Le prix du rayonnement de la gastronomie alsacienne

L’an dernier, pour une fois, c’est elle qui n’a pas trouvé ses mots.

remise prix  ©Lukam (2)

©Lukam

Jean-François Piège, la Région Alsace lui ont remis le prix du rayonnement de la gastronomie alsacienne » à l’occasion de la réunion des Grandes Tables du Monde… Leur récompense pour son « amour » de leurs métiers.

Reconnaissance de la profession, mais aussi reconnaissance de l’importance de l’information par Internet (Made in Alsace ne peut dire le contraire), Sandrine trace sa route.

Véritables communautés des gastronomes d’Alsace, les nouvelles gastronomiques d’Alsace fournissent actualités, bons plans, idées de sortie, annonces d’emplois. Elles sont un réseau à la fois social et gourmand au service d’une profession, de métiers et de valeurs fortes. À tel point que Sandrine songe à les exporter dans d’autres régions. Ceci est une autre histoire sur laquelle nous reviendrons bientôt…

Sourire aux lèvres et esprit positif, Sandrine nous quitte… Pour aller écrire un article, interviewer un chef… Même le week-end, les nouvelles vont vite, surtout lorsqu’elles sont gastronomiques …

Coordonnées :

Sandrine Kauffer

Le Journal de Julien Binz/ Nouvelles Gastronomiques d’Alsace

0675481304

direction@julienbinz.com