7 octobre 2020

Marketa Macudova, créatrice de pains d’épices

Marketa Macudova est, pour les amateurs, indissociable de l’univers des pains d’épices d’Alsace. Ses créations relient l’art à la gourmandise. Chacune d’entre-elles se laissent observer puis dévorer. Marketa Macudova révolutionne le style. Made in Alsace a souhaité en savoir plus.

Made in Alsace : Marketa, les colmariens vous connaissent, l’ensemble de l’Alsace vous découvre. Avec vos pains d’épices, la gourmandise se transforme presque en objet d’art … Comment vous est venue l’idée, de les décorer si finement ?

Nous décorions, ensemble, les pains d’épices pour le sapin de Noël

Marketa Macudova : Enfant, le dessin était un de mes passe-temps favoris. Ma mère m’avait inscrite au cours de dessin après l’école et quand on se réunissait avant Noël avec mes cousins et cousines chez ma grand-mère, nous décorions, ensemble, les pains d’épices pour le sapin de Noël.

Je prenais plaisir à faire cela et je dessinais pendant des heures. Avec le temps et des années d’expérience, j’ai réussi à améliorer ma technique.

MiA : Vous évoquez souvent ce talent, ce savoir-faire transmis par ta grand-mère. On imagine que vous pensez souvent à elle aujourd’hui encore lorsque vous imaginez un nouveau modèle ou que vous dessinez sur cette friandise.

Marketa Macudova : Ma grand-mère a laissé une empreinte énorme en moi. Je la considérais comme une “déesse” car elle savait tout faire et elle avait une réponse à chaque question.

Elle reste dans mes pensées pour toujours et m’accompagne dans tout ce que je fais.

MiA : Dans tes créations, quelles sont les pièces que vous aimez le plus ? On remarque aussi que vous intégrez l’imaginaire alsacien, de ce cœur rouge à cette cigogne ou encore cette maison à colombages.

Marketa Macudova : Le cœur est une de mes formes préférées.

Le cœur, ça dit tout ! Que ce soit une petite attention, un remerciement ou pour dire qu’on aime quelqu’un.

Influencée par les traditions d’Alsace…

La couleur rouge met un accent sur le message que l’on veut transmettre en l’offrant. 

Influencée par les traditions d’Alsace et par l’amour que je porte à cette belle région, j’ai tenu aussi donner la possibilité à mes clients d’offrir un petit bout d’Alsace. 

MiA : On s’éloigne un instant et on tente volontiers avec vous un questionnaire de Proust « Made in Alsace » …

Marketa Macudova :

  • Si vous étiez une boisson alsacienne : une pression bien fraîche.
  • Si vous étiez un monument alsacien : le temple de Donon.
  • Si vous étiez une ville alsacienne : Niedermorschwihr.
  • Si vous étiez une recette d’Alsace : les Grùmbeerekiechle.

MiA : Revenons-en au Pain d’Epices… Quel est le modèle, le défi que vous aimeriez réaliser dans le futur ?

Marketa Macudova : Par lequel dois-je commencer ?

Les idées, j’en ai tellement que j’ai commencé à les noter dans un carnet afin de ne pas les oublier.

Prochainement, j’ai envie de reproduire la rosace de la Cathédrale de Strasbourg avec toutes ses couleurs et sa géométrique symétrique.

MiA : On va suivre tout cela. En attendant, où peut-on trouver vos pains d’épices ? Que l’on soit en Alsace ou un peu plus loin ?  

Marketa Macudova : Tout d’abord, j’invite mes clients à visiter mon showroom à Colmar en prenant rendez-vous

En dehors de mes expositions, on peut trouver mes réalisations chez Christine Ferber à Niedermorschwihr. On les retrouve aussi à partir de 19 octobre, au cœur de Colmar, au magasin « Au Vieux Pignon » qui ouvre à l’étage une espace dédiée à 100% aux produits locaux.

En savoir plus : Marketa Macudova, créatrice de pains d’épices