masque alsace coronavirus covid

L’Histoire de la Tarte Flambée … Made in Alsace !

Flammekueche ou tarte flambée, l’Histoire de la Tarte Flambée… On croit tout savoir, à tel point qu’on en oublierait les fondamentaux. Une perche ou une planche (celle avec laquelle on glisse la tarte dans le feu) que saisit Made in Alsace pour vous en dire plus.

Le ou La : Flammekueche rejoint la grande liste des mots alsaciens où l’on hésite, pas à croquer, mais à savoir s’il faut dire « le » ou « la ». Tenez, le rédacteur de Made in Alsace a toujours pensé que l’on disait « la » Flammekueche. Et toc… On dit une tarte flambée, mais c’est un Flammekueche. Eh oui, Kueche, vient de Kuche, nom masculin.

Histoire ou légende : Il était une fois le Flammekueche donc ! Il serait né dans le Kochersberg. Dans les faits, il relie à la boulangerie. Les boulangers faisant cuire leur pain toutes les deux ou trois semaines, profitez de l’occasion pour « marquer le coup ».  Les restes de pâte étaient étalés, recouverts d’un peu d’huile (de colza), de lait caillé, de lardons ou de graillons. Cuite sur la pierre et ses extrémités noircies par les flammes, le flammekueche était déposé dans le four avec la planche des boulangers qui restent l’outil utile pour tous les restaurateurs et chefs proposant une tarte flambée digne de ce nom.

Disparu : Plat paysan originellement, le Flammekueche a failli disparaitre. Elle n’est réapparue qu’au milieu des années 60, en complément de l’explosion des restaurants italiens en France. Aujourd’hui, elle est partie à la conquête de l’Europe et du monde.

La recette du Flammekueche

Une vraie confrérie : La tarte flambée a son « organe » représentatif, la Confrérie du véritable Flammekueche. Elle « regroupe sous son sigle des membres qu’elle vous recommande chaudement car ils se sont engagés, sous la foi du serment, à vous servir le Flammekueche dans le respect des anciennes traditions ».

Flambée, non, non : Dans les faits, la tarte flambée n’est pas flambée. En cuisine, le flambage « est un processus de cuisson dans lequel de l’alcool est ajouté dans une poêle chaude pour se consumer en flammes ». Le Flammekueche est donc « flammé ».

Comment la manger : Chaude, naturellement ! Un bon gourmand roule le morceau coupé et le savoure avec les doigts. Simplement !

La recette : Cliquez ici !

Les bonnes adresses : Chacun a les siennes ! Avouons encore une préférence pour les fermes autour de Strasbourg mais aussi pour l’Auberge Saint Martin à Kintzheim.

Et vous ?