15 juin 2019

Les Talents Sati 2019, quand l’art s’affiche à Strasbourg

Les Talents Sati, c’est un « geste artistique » qui relient une entreprise à sa ville.

Depuis 6 ans, les Cafés Sati confient, chaque année une partie de la façade de leur entreprise à des étudiants en art. Une façon de faire rayonner Strasbourg et de mettre en avant des jeunes talents issus des écoles d’Art de France, d’Allemagne et de Suisse.

Des graines d’artistes mis en avant comme les grains de café le sont par la maison alsacienne

L’art contemporain et les Cafés Sati

La sélection est sévère, le jury impartial et le défi de taille : habiller 120 m² à l’entrée de la ville de Strasbourg. Une parcelle de l’espace public vue quotidiennement. 30.000 véhicules passent ainsi devant les usines Sati.

L’œuvre finale trouve sa place sur une surface de 18m x 6,5m. Aucune limite ou contrainte n’est fixée quant au choix des techniques artistiques employées pour la création de l’œuvre, qui est exécutée sur un support de toile tendue.

Forcément, la façade interpelle alors et cette année encore plus que par le passé. Le geste, l’œuvre sont-ils compris ? Provoquent-ils l’interrogation ? Ils le méritent… On parle ici de graines d’artistes mis en avant comme les grains de café le sont par la maison alsacienne …

Justine Siret parmi les Talents Sati

Le lauréat bénéficie lui d’une dotation de 4 000 € (achat de droits et commande pour l’œuvre retenue) et de la production de son œuvre. Le coût des travaux, l’installation et la maintenance de l’œuvre sont entièrement pris en charge par les Cafés Sati.

Fenêtre sur Canal

Cette année, mais ce n’est pas une première, le lauréat est une lauréate. Rennaise, Justine Siret est élève de la Hear… « En créant une simulation informatique de l’usine du Port du Rhin, des répétitions de modules graphiques sont apparus. J’en ai isolé deux, qui me serviront dans le visuel final. La façade est très rythmée et présente une multitude de matériaux tels que le verre, le métal ou encore le béton. C’est principalement le verre qui a retenu mon attention car il est présent dans les fenêtres. L’image de la fenêtre est un élément qu’il m’a semblé intéressant de développer. Mon idée de projet « Fenêtre sur canal » est née de ce constat, allié à la présence du canal du Rhône au Rhin qui passe devant l’usine » précise-telle.

Dans les faits, des allusions sont présentes… « Une des étapes du projet a été d’observer les différents états du café – plant, fleur, fruit, graine – et, à travers des gammes colorées, de chercher des motifs et visuels susceptibles d’être utilisés ou détournés lors de l’élaboration du visuel final » entend-t-on. Avant de comprendre l’œuvre… D’y voir des couleurs de pays d’où vient le café torréfié ici…

Edward Hopper, David Hockney, ou Giorgio De Chirico

A Made in Alsace, on a immédiatement cru voir aussi un hommage à Edward Hopper, David Hockney, ou Giorgio De Chirico… On se promène dans l’œuvre de Justine Siret comme dans l’une des toiles de ces maîtres du surréalisme. On souhaite à Justine d’aussi belles perspectives !

« L’art est fort de café » écrivions-nous, il y a deux ans ! Les cafés Sati persistent et signent ! Merci !

Les Talents Sati

En savoir plus sur Les Cafés Sati : http://www.cafesati.com/