Made In Alsace

2 janvier 2022

Le chien de la Cathédrale de Strasbourg…

Connaissez-vous le chien de la chaire de la Cathédrale de Strasbourg ? La question peut étonner les non-initiés, les non-curieux et les non-alsaciens en général. Oui, dans le bestiaire de la Cathédrale de Strasbourg, il y a un chien, dans les faits, ils sont plusieurs.

On y connaissait les ânes devenus gargouilles, quelques boucs aussi.

Photo Made in Alsace

La cigogne est là aussi reliant plus que jamais le palmipède à l’Alsace à travers la légende du « KinderBrunnen » ( puit aux enfants) appelé parfois « Taufbrunnen » ( puit aux baptêmes).

Ici, dans un lieu sacré, certains y voient une allusion à la déesse Holda dont elle est la messagère, d’autres raconte qu’une cigogne aurait volé autour de Jésus lors de sa crucifixion … Mais on en revient à ce chien au pied de la chaire.

Lieu où souffle l’esprit

La chaire est par nature un des lieux où souffle l’esprit dans la Cathédrale de Strasbourg. Cette « dentelle de pierre » est d’une finesse inégalée. Souvenons-nous qu’y souffle la voix de de Jean Geiler de Kaysersberg à travers ses sermons. Si celle que nous voyons aujourd’hui est différente de l’originelle, elle fascine.

N’y vient-on pas voir le rayon vert aux équinoxes. Le soleil transperce alors un morceau de verre produisant un rayon vert, lequel apparaît d’abord sur le sol, puis la chaire, puis le Christ sur la chaire.  Cela depuis 1872, semble-t-il !

Le chien de Jean Geiler de Kaysersberg ?

Remontons dans le temps. La chaire est signée d’un grand H. Elle est datée de 1485. Et Geiler de Kaysersberg prêche depuis 1478. Ses sermons sont particulièrement écoutés, analysés, et sa renommée a bien dépassé les limites de l’Alsace.

C’est Hans Hammer, alors maître d’œuvre de la Cathédrale, qui dessine la chaire dès 1484 avant d’entamer sa réalisation. On y note le Christ sur la croix, son cortège d’anges et d’apôtres…  Les visiteurs trop pressés oublient de s’attarder sous puis sur l’escalier.

Un petit chien semble veiller sur celui qui monte en chaire.

Est-ce une allusion à la dévotion de Jean Geiler à Saint Alexis, déjà présent sous l’escalier de la chaire, devenu Hermite et que l’on dit n’avoir été reconnu que par son chien ? Sans doute !

Photo Made In Alsace

Est-ce une allusion à Saint Dominique et aux Dominicains ( parfois littéralement traduits comme “Domini Canis”, le chien du seigneur), l’ordre des prêcheurs ? Peut-être lorsque l’on connait l’attachement au symbolisme des maîtres tailleurs de pierres.

Est-ce celui de Jean Geiler de Kaysersberg, attendant la fin des prêches de son maître comme il l’aurait fait lors du premier prêche de Jean Geiler ?

La légende « urbaine » semble avoir retenu cette 3ème version. Une autre l’accompagne, le caresser porterait chance.

Sachez cependant que la sculpture souffre horriblement de ces attouchements et que la boutique de la cathédrale vous permet d’en acquérir une copie à caresser chez vous.

PARTAGER L'ARTICLE

Facebook
WhatsApp
Email
Twitter

BOUTIQUES

ON AIME ❤️

ÉVÈNEMENT DU MOIS 👍

Diners insolites Alsace

APPLI 📱

Découvrez l’Alsace
Autrement. Bons plans, sorties… laissez vous convaincre !

Effectuer une recherche :

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

En m’abonnant, j’accepte de recevoir cette newsletter et je comprends que je peux me désabonner facilement à tout moment.

NEWSLETTER MIA

Votre dose quotidienne d’Alsace, de nouvelles, d’infos directemement dans votre boîte mail !

Aller au contenu principal