8 février 2019

La cigogne : symbole de l’Alsace … Et plus

Incontournable des 5 C qui font l’Alsace, la cigogne est de retour… Les cigognes même. Certains d’entre vous nous dirons que certaines ne partent même plus. Mais quel est donc le rapport de la cigogne avec l’Alsace ? Made in Alsace a mené l’enquête.

Notons d’abord que Ciconia ciconia, la nôtre, enfin la Cigogne Blanche est reconnaissable entre toutes : « Son plumage est principalement blanc, avec du noir sur les ailes. Les adultes ont de longues pattes rouges et un bec rouge long et droit, et mesurent en moyenne 100 à 115 cm du bout du bec au bout de la queue, avec une envergure comprise entre 155 et 215 cm. Son espérance de vie est de 20 à 30 ans » rapporte Wikipédia.

Vous la reconnaissez ? Parfait, continuons … La cigogne blanche est avant tout « européennes ». Est-ce pour cela qu’on en retrouve à Strasbourg et en Alsace ?

On aimerait vous dire oui, mais c’est un peu plus complexe. Originellement, elle aime l’Europe centrale et a un faible pour, nos prairies, nos marais et nos zones inondables où elle trouve son alimentation et naturellement le long des rivières et cours d’eau.

La Vallée du Rhin lui correspond même si elle a su conquérir d’autres espaces. Avant de migrer en hiver, vers le sud de l’Europe et l’Afrique.

Une cigogne porte bonheur

Bien avant d’être le symbole de l’Alsace … Elle fut annonciatrice de victoires pour Attila, accompagnatrice des morts en Chine et fut même l’incarnation de l’âme chez les Egyptiens et de la fidélité chez les Grecs et les Romains. On prétend même qu’elle vola autour de Jésus lors de sa crucifixion, annonciatrice de la résurrection.

La voilà naturellement annonciatrice de bonnes nouvelles, de renaissance puis de naissances, de bonheur en quelque sorte. L’autre bonheur était lui, plus concret, elle nettoyait les lieux qu’elle habitait des serpents et régulait l’environnement à sa façon.

Le monde rhénan, la poésie l’adoptèrent. « « Storick, Storick, stipper di Bein / Bring de Mamme a Bubbela heim» lit-on vers 1840. Promesse d’enfants à venir, la cigogne occupe cette imagerie populaire. Elle livre les enfants … jusqu’aujourd’hui où les maisons accueillant un nouveau-né en installent encore une en bois en Allemagne, Autriche, et dans les pays de l’Est.

Un symbole pour l’Alsace ?

En Alsace, elle protège aussi la cathédrale. En 1007 à la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, la foudre frappa l’édifice alors en construction, freinant le chantier voire, le stoppant net. Il fallut qu’un couple de Cigognes blanches décide de nidifier sur les échafaudages pour que les travaux reprennent…

La voilà de s’incarner aussi en proverbes :

Hésitant : « Ar isch wie n’e Storik, un weiss nit uff wellem Bein steh » (Il est comme une cigogne et ne sait pas sur quelle jambe se tenir).

Curieux : « Ar het de Schnawel éwerall drinne wie de Storik » (Il met son bec dans tout comme la cigogne).

Goinfre « Er schluckt nab wie de Storik » (Il avale tout comme une cigogne). 

Hansi et d’autres illustrateurs la relie à l’Alsace encore plus. Elle sera sur les dessins de tous mais aussi sur les marqueteries des Spindler …

La publicité la fera sienne aussi… Même récemment ! 

Présente, elle manquera de disparaître et ne devra son salut qu’à l’engagement de passionné dont le Naturoparc, alors centre de réintroduction à Hunawihr.

Et la voilà, aujourd’hui d’incarner l’Alsace à travers le monde …. Son bec rouge, son manteau blanc en portant les couleurs !

Pourquoi on vous en parle ? Parce qu’elle est de retour, comme chaque année … Entre février et mars ! 

Made in Alsace