Made In Alsace

9 mars 2024

Des couvercles sur les chopes de bière…

Pourquoi y’a-t-il des couvercles sur les chopes de bières ? En Alsace et ailleurs, la question mérite sa réponse. Alors, les couvercles ?

Du pot à la chope de bière

Originellement déjà, on sert la bière dans des « pots » à bière, le verre viendra plus tard.

La chope arrive et le développement de l’art verrier façonnera le sien. Le nom serait même emprunté au dialecte alsacien. Le « schoppe » connaitra son développement plus tard, avec le déploiement des brasseries alsaciennes à Paris.

Là, le mot pourtant alémanique donnera également naissance à la « chopine » alors que chez les germanophones, on utilisera, jusqu’à aujourd’hui un « Bierkrug ».

L’origine du couvercle sur la chope de bière ?

Si l’invention de la bière nous renvoie à 6000 ans en arrière, le couvercle de la chope est plus récent. Nous voilà là au 14ème siècle, en pleine peste.

Le moustique est accusé d’être un vecteur de transmission. Le pot à bière se retrouve fermé d’un couvercle à travers un décret impérial obligeant à fermer tous les récipients contenant des produits alimentaires.

D’autres expliquent aussi que le couvercle est une bonne manière de faire face aux « empoissonnements ».

La peste passera, le couvercle restera, en étain ou en argent. Il se dit alors qu’en Bavière, dans les biergarten conçu à l’ombre des marronniers, on se réjouit de disposer d’un moyen de se protéger des feuilles et fruits tombant des arbres.

Un moyen aussi de garder sa bière à température constante, le temps de trinquer et de la boire.

Objets d’art et de collections autour de la bière

Depuis, la chope, avec ou sans couvercle, trace sa route. Objet stylé, elle se décline pour vanter les brasseries et leurs marques. Objet lié à l’appartenance, elle est un souvenir de garnisons pour les réservistes.

Ici, une chope dite Zylinderhalskrug (Siegbourg 1570 – 1590)
Collection Privée – © Sébastien Günther

Elle est aussi un objet d’art que l’on retrouve jusque dans les collections du Louvre mais aussi dans les grandes salles de vente lorsque s’y retrouvent des Apostelkrug, des chopes en matière nobles et même certaines de cure ou de Bohème. Notez que le collectionneur de chopes fait partie des Tégestophiles.

Et vous, vous en avez une ?  

PARTAGER L'ARTICLE

Facebook
WhatsApp
Email
Twitter

Découvrez aussi

Parc de la Maison Alsacienne : un mini écomusée à Reichstett

« Un mini écomusée », l’expression rend hommage à celui d’Ungersheim et à la qualité du Parc de la Maison Alsacienne…

Nuit Européenne des Musées au Musée Wurth d’Erstein

Entrée libre, sans inscription… Voilà qui commence bien du côté de Erstein. Le Musée Wurth vous a préparé une…

BOUTIQUES

ÉVÈNEMENT DU MOIS 👍

Salon Made in Alsace 2024 Haguenau

APPLI 📱

Découvrez l’Alsace
Autrement. Bons plans, sorties… laissez vous convaincre !

Effectuer une recherche :

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

NEWSLETTER MIA

Votre dose quotidienne d’Alsace, de nouvelles, d’infos directemement dans votre boîte mail !

Aller au contenu principal