30 mai 2019

Alsace : Alerte aux tiques et à la maladie de Lyme

Passant une bonne partie de nos week-ends en forêt et dans « la verte », le sujet de la tique – par extension de la maladie de Lyme – est incontournable chez Made in Alsace… Les tiques seront présentes, selon les températures, d’avril à octobre avec des piques durant les mois chauds. Cette année, on vous conseille, en Alsace, une très grande vigilance.

La première des choses est de prévenir…

Prévenir les piqûres de tiques

Nos conseils n’ont rien d’originaux mais sont de bon sens :

  1. On évitera les buissons, les fougères et la végétation dense. Les sentiers suffisent à vos randonnées.
  2. On vous conseille le port de vêtements clairs qui permettent de « localiser » les têtes d’épingles que sont les tiques au moment où ils tombent sur vous.
  3. Même si c’est rude en été, il faut idéalement avoir la plus grande partie de votre peau couverte, porter un chapeau aussi. La tique peut venir d’en haut.

NB : Nous utilisons des chaussettes anti-tiques de chez Labonal et un répulsif anti-tique. Une méthode de grand-père prétend qu’appliquer de la menthe poivrée en huile essentielle ferait fuir les tiques.

  • Une fois votre randonnée finie, pensez à vous examiner pour ne pas transporter de « passagers clandestins ».
  • Arrivés chez vous, une bonne douche s’impose et une inspection générale du corps…
  • Une lessive s’impose aussi à température élevée pour « tuer » les tiques éventuelles.

Vous constatez une piqûre et une tique installée…

Quand la tique attaque !

  1. Il faut extraire la tique avec un tire-tique ( à avoir dans son rucksack) en prenant soin de retirer la tête.  On placera l’extrémité du tire-tique entre la peau et la tique, en glissant le point d’attache de la tique dans la petite rainure prévue à cet effet. On « dévisse » la tique
  • Pas de truc « magique ».  Pour retirer une tique, surtout si elle es gavée de sang, vous n’utiliserez ni alcool, ni éther, ni huile, ni menthe pour endormir la tique. Elle pourrait lâcher ses toxines, y compris celle emplie de borrelia en vous.
  • Une fois enlevée, vous prendrez soin de désinfecter l’ensemble.

NB : En cas d’une rougeur ou surinfection excessive autour de la piqûre, de grossesse, de découverte d’une tique emplie de sang, présente plus de 24 heures en vous, vous consulterez.

Un syndrome grippal (fièvre, frissons, maux de tête, courbatures) ressenti une à deux semaines après la pique, accompagné d’une tache rouge arrondie sur la peau pourrait être un signe de maladie de Lyme. Là encore, consultez en urgence….

Maladie complexe, la maladie de Lyme se soigne ! On vous souhaite de ne pas en arriver là ! Sortez couverts ! Cette année, les tiques attaquent et sont à l’heure dans nos forêts.

NB : Vous avez pensé à vous ? Pensez maintenant à vos compagnons que sont les chiens ( Peignes, inspections, et regard sous les pattes s’imposent !).