masque alsace coronavirus covid

6 juin 2006

… Les blondes alsaciennes

Pinup_3_2L’équipe Made in Alsace, toujours prête à donner de sa personne, entre 2 réunions de rédaction, a décidé d’organiser un test grandeur nature des bières blondes produites par quelques brasseries triées sur le volet. Verdict in extenso (en entier, pour ceux qui ne comprenne pas le latin ….)

La première bouteille ouverte vient de la Brasserie Saint Pierre, sa blonde séduit Stéphane, notre rédac’ et l’amertume est au rendez vous. Les filles sont plus réservées. « Elle est velue » conclue Julien.

Le temps d’ouvrir une Hollbeer savamment ambrée et le test continue. Elle laisse percer, quant à elle, une acidité forte qui réjouit l’unanimité des amateurs de fraîcheur. « Elle est tonique » laisse percer Anne. En bouche, un goût fruité fait durer le plaisir.

La Bruchoise, bière artisanale de la vallée fait sans conteste penser aux Blanches, son côté fleuri est réjouissant, c’est une bière d’été. Entre chaque dégustation, Valérie fait tourner un délicieux kouglopf … On a vraiment pensé à tout. Bière sur lie, la Blonde d’Alsace, made in elsass ! ( tiens, vous aussi), brassée à Uberach a pour mérite principal d’utiliser du houblon fin planté en région.

Elle est vite détrônée par la Bière Blonde d’Uberach, et sa forte identité qui séduit immédiatement buveuses et buveurs. Le bouchon à l’ancienne de la Blonde de Scharrach réveille bien des souvenirs. Le flacon ne faisant pas l’ivresse, elle a d’autres atouts. Cette blonde a forte p…ersonnalité est un véritable concentré d’Alsace. Elle a vraiment du goût et mérite que l’on apprenne à localiser sa « source » sur une carte…

On n’a pas gouté l’Alsacienne sans culotte en raison de son « accent belge ». Enfin, hors catégorie, bière de ferme plus que de brasserie, la bière de la ferme du Kalblin clôt le bal. Le teste s’achève, on refait le match et promis, une prochaine fois, on parle des autres brasseries ….

Ps: “L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.”