La Confrérie des Bières d’Alsace : pour ceux qui aiment la bière et l’Alsace

Imaginer que la première référence à la bière d’Alsace date de 961, se souvenir qu’Arnoldus Cervisarius fonde la première brasserie du côté de la cathédrale en 1259, Songer à 1664, penser à ces champs de houblon, à l’imprononçable Strisselspalt, aux brasseries, petites et grandes qui ont fait l’Alsace et ce dire qu’il n’existait pas de Confrérie des Bières d’Alsace ! Encore un paradoxe alsacien !biere

Il n’en fallait pas plus pour que la rencontre d’André Renaudin, Directeur Général d’AG2R – La Mondiale, François Loos, Président de Brasseurs de France et Gilbert Bauer, Président du Directoire de l’Institut Français de la Bière et du Malt ne fasse fermenter l’idée de créer, enfin, cette Confrérie des Bières d’Alsace .

Depuis ce 29 avril, c’est chose faite. Les statuts sont signés, des amatrices et amateurs de bière et figures connues du monde brassicole, des milieux de la restauration, du secteur agricole ou tout simplement des amoureux de l’Alsace ont été rassemblées.

Confrères et Maîtres Confrères

Les Haras, à Strasbourg, ont fait figure de fonds baptismaux. Une façon, peut-être, de symboliser l’avancée au galop du projet.

Parmi les objectifs :

  • Contribuer à la notoriété, à la promotion et au rayonnement des Bières brassées en Alsace et du secteur brassicole alsacien,
  • Prêter son concours et favoriser toutes manifestations brassicoles centrées sur les Bières brassées en Alsace,
  • Établir et développer des liens d’amitié entre tous ses membres,
  • Favoriser des projets et actions créant des passerelles entre le monde de la bière et les sphères culturelles et économiques,
  • Intervenir principalement en Alsace sans se limiter à cet espace géographique

DSC00594

De la bière de Printemps de Météor au retour de la Tiger Bock

On saluera là l’initiative et l’envie de jouer collectif affichée par les fondateurs.

Confrères et Maîtres Confrères laissent imaginer de futurs costumes et autant d’intronisations. Un collège de Maîtres a été installé pour cela. Gilbert Bauer, entouré, entre autre,s par Jade Debus, Michel Haag, le biérologue Hervé Marzoui, Eric Trossat et Caroline Van Maenen promet cérémonies et belles tenues. L’humour et l’identité brassicole de l’Alsace seront au rendez-vous !

Made in Alsace suivra cela de près, tout comme les bières présentées ce jour. Petites et grandes brasseries unies, de la bière de Printemps de Météor au retour de la Tiger Bock, de la Bendorf à la Licorne Noire donnent soif d’Alsace. Lorsque l’on sait que 60 % de la bière brassée en France l’est en Alsace, que le stammtisch était sans doute l’un des premiers réseaux sociaux, on se dit que cette confrérie-là va recruter rapidement d’ici le mois d’octobre. 

En tout cas, ils n’ont pas de choix, chez eux, la pression est de rigueur.

Confrérie des Bières d’Alsace 

15 route de la Chapelle

67190 Mollkirch.