25 décembre 2018

Saint-Etienne : Pourquoi le 26 décembre est-il férié en Alsace ?

Pourquoi le 26 décembre est-il férié en Alsace ? Pour la Saint-Etienne, la bonne question serait exactement de s’interroger en se demandant pourquoi le 26 décembre est-il férié en Alsace et en Moselle ?

Vous l’aurez compris en ouvrant votre poste de radio, en décrochant un appel d’un client ou collègue domicilié dans le reste de l’hexagone. En France, on bosse dès le 26, en Alsace, en Moselle, on prolonge les fêtes et Noel joue les prolongations.

Originellement, la Saint-Etienne était fériée avant 1905 dans l’ensemble de la France. Mais l’adoption de la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat supprima donc notamment le 26 décembre de la liste des jours fériés.

Saint-Etienne : Pourquoi le 26 décembre est-il férié en Alsace ?

Cela se passe en 1905, sous la présidence d’Emile Loubet … Son article 2 précise « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

Pourront toutefois être inscrites auxdits budgets les dépenses relatives à des services d’aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons ».

Le concordat 

Concernant les jours fériés. Exit la Saint-Etienne donc ! Mais en 1905, l’Alsace et la Moselle sont sous contrôle allemand, la Saint-Etienne est conservée et les trois départements n’ont pas renoncé, à cette spécificité lorsque ces régions sont redevenues françaises.

Le statut des cultes dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle est largement, vous l’aurez compris, lui, issu du régime concordataire mis en place en 1802. Il fut ensuite modifié par des textes allemands notamment sur le traitement et les pensions des ministres du culte, de leurs veuves et de leurs orphelins.

Aucun parlementaire n’a demandé une modification de la Constitution pour remettre cette journée en cause. Quant au concordat, il continue à s’appliquer en Alsace.

Une seconde journée s’ajoute aussi, le vendredi saint avant Pâques !

Revenons-en au 26 décembre. Il est également férié en Allemagne, en Autriche, et dans d’autres pays de l’Union Européenne.

Du coup, on en profite … Ici, en Alsace ! 


Pour en savoir plus sur les autres St-Etienne ! 

NB : Saint-Etienne est le “premier martyr” ! Il meurt lapidé ! Il est fêté en tant que tel par l’Église catholique le 26 décembre, et par les Églises orthodoxes le 27 décembre, et encore le 2 août (translation de ses reliques) par l’Église catholique ainsi que par les Églises chrétiennes d’Orient.