12 janvier 2018

Millésime 2017 des Vins d’Alsace

2 qualificatifs à retenir pour les Vins d’Alsace 2017 : Précoces et Qualitatifs

2017 fait partie de la liste des cinq millésimes les plus précoces de ces 40 dernières années (avec 2003, 2007, 2009 et 2011). Petits rendements et grande qualité sont les maîtres mots de ce millésime.

Météo : les conditions climatiques ont fortement impacté les rendements.

Les fortes gelées d’avril 2017 ont touché 4 500 hectares dont 1 500 ont gelés à plus de 80% ! Par la suite l’été a démarré avec des températures clémentes, avec quelques journées caniculaires. Les rares précipitations ont pu entraîner quelques retards de maturation dans les terroirs les plus légers. Fin août, l’état sanitaire des raisins était excellent, les attaques de mildiou et le botrytis ont été limités à quelques parcelles. Les vendanges ont débuté sous les meilleurs auspices, les raisins présentant de très belles maturités et des acidités plus qu’intéressantes.

 Qualité selon les cépages :

Les vins 2017 révèlent de fortes personnalités, sont très aromatiques et présentent de beaux équilibres. Une certaine ressemblance avec 1947…

Compte tenu des niveaux d’acidité, les Crémants d’Alsace font partie des très belles réussites de ce millésime. Les Sylvaner et les Muscats sont également plus qu’intéressants, croquants et frais. Les Gewurztraminer ont vraiment souffert du gel. Si les volumes sont faibles, les vins sont concentrés et élégants. Tous les Pinots (Blanc, Gris et Noir) sont de très belles qualités. Les Pinots Gris sont fruités et équilibrés. Les tanins des Pinots Noirs sont soyeux et les couleurs des vins sont profondes. La récolte des Riesling a été très étalée car il a fallu composer avec les différences de maturités entre les parcelles. Les vins présentent un bon niveau d’acidité et du fruit.

Rendements :

Le volume de récolte 2017, toutes AOC confondues, avoisinera les 907 000 hl, soit une baisse de plus de 20% par rapport à celui enregistré en 2016. Encore une petite année en volume comme 2013, 2014, 2015 et 2017. L’Alsace aura perdu l’équivalent d’une récolte en 6 ans. Bonne dégustation.

Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace