21 novembre 2006

Marlenheim : l’autre «pays» des pâtes

PatesalsaceLes pâtes alsaciennes, composées de 7 oeufs par kilo de semoule de blé dur, étaient traditionnellement un plat dominical et festif. Il fallait du temps pour les préparer : les grand’mères faisaient la pâte, l’étalaient, coupaient les filaments sur la planche à nouilles sortie du buffet et les faisaient sécher sur un édredon. Ces heureux souvenirs d’enfance inspirèrent Robert Heimburger qui nomma sa marque : les pâtes «Grand’Mère».

En 1995, pour faire face à la contrefaçon de pâtes arborant des cigognes et des colombages (non fabriquées en Alsace et ne respectant pas la recette traditionnelle), les industriels locaux ont voulu faire reconnaître leur savoir faire. 10 ans plus tard, en automne 2005, l’Europe accordait une IGP (Indication géographique protégée) aux pâtes d’Alsace. Pour fêter ce 1er anniversaire, les pâtes «Grand’Mère» innovent encore et lancent la version «minipâtes d’Alsace».