19 juin 2020

Libérés, délivrés, les Grands Hamsters d’Alsace

L’expérience est réjouissante. Made in Alsace a pris part à un lâcher de grands hamsters d’Alsace organisé par NaturOparc, l’Office Français de la Biodiversité et l’association Sauvegarde Faune Sauvage et une complicité d’agriculteurs volontaires.

Bientôt libre © Made in Alsace

L’expérience est unique aussi. Songez qu’il ne reste que 700 grands hamsters d’Alsace là où il y en avait encore 4000 en 1979. Libérés, délivrés, les Grands Hamsters d’Alsace contribueront au repeuplement de l’Alsace.

Tout commence, vous l’aurez compris, par des élevages de Grands Hamsters. En amont d’une opération de repeuplement, il a un suivi de l’espèce, la reproduction de couples et enfin, les « heureux élus ». En amont encore, il y a le choix de la localisation, lorsque cela est possible, pas trop loin d’une autre communauté localisée par les « compteurs » et « experts ».

« Ils peuvent ensuite très bien se reproduire avec des hamsters sauvages, ou d’autres relâchés précédemment, dans la même zone, expliquera Marie Froliger à l’équipe de France 3 Alsace présente pour l’occasion

En amont toujours, un accord pour un fauchage tardif des blés dans lesquels des pré-terriers auront été creusés et installés.

Faire fuir les prédateurs, sécuriser la zone

 Nous y voilà dont pour deux matinées. La première est une « battue ». Entendez-ici un « nettoyage » des zones de lâchages. Nettoyer, cela veut dire faire fuir les prédateurs, sécuriser la zone.

Eh oui, la nature n’est pas le monde des « Bisounours ». Il existe des renards, des rapaces qui ne disent pas non lorsqu’un Grand Hamster passe dans leurs radars.

Bientôt libre © Made in Alsace

On suit alors les consignes de Marie Froliger de NaturOparc : « Faire du Bruit ».

Le lendemain, l’opération peut commencer. Anthony Chuet, directeur adjoint de NaturOparc donne les dernières consignes. « Sauver le grand hamster n’est pas une fin en soi, ça n’aurait pas de sens. Mais ce rongeur est le plus fragile, alors si on arrive à mettre en place les conditions de sa survie à lui, ce sera le cas aussi pour tout un tas d’autres espèces qui sont en difficulté, comme le lièvre, le lapin, les perdrix, faisans, alouettes…C’est tout un milieu à reconstruire ». On l’aura compris, l’animal est symbolique d’une action globale à mener pour notre biodiversité.

61 grands hamsters d’Alsace relâchés à Entzheim

A ses côtés, Jean-Paul Burget, grand défenseur du Grand Hamster au niveau national et européen, avec son association Sauvegarde Faune Sauvage est aussi expert qu’heureux.

Le lâcher commence. 61 hamsters, des mâles, des femelles découvrent la liberté. On débouche leur premier terrier, y déposer un « ration de servie », les lâche et repositionne un bouchon de blé qu’ils repousseront dans quelques heures, vers la nuit tombée. Pour ces grands hamsters d’Alsace, l’aventure commence aujourd’hui, du côté d’Entzheim.

Made in Alsace est fan de ce rongeur alsacien, un tantinet caractériel et courageux, inconscience lorsqu’il est capable, sur ses deux pattes de faire face à un renard. Un de chez nous quoi.

A visiter plus que jamais :

NaturOparC

Route de Ribeauvillé

68 150 Hunawihr

 Téléphone : 03 89 73 72 62

www.naturoparc.fr

NB : 800 grands hamsters, seront relâchés cette année, non loin d’Offenheim et Stutzheim, entre les communes de Entzheim, Geispolsheim et Obernai, et dans le Haut-Rhin, vers Jebsheim, Grussenheim et Helsenheim.