Made In Alsace

13 novembre 2023

Le Bisch’trot, restaurant à Bischheim

Le Bisch’trot … c’est la table à manger de Bischheim. Une aventure qui s’incarne en un nouveau restaurant, une adresse qui ouvre ses portes. Des portes gourmandes autour d’un restaurant qui s’ouvrira encore plus à la ville et au monde, lorsque les beaux jours feront de sa terrasse un « place to be », une adresse où il faudra être.

Bisch’trot, objet gourmand non identifié

Bisch’trot … Vous êtes amateurs de PMU, ce n’est pas cela… Le trot d’ici n’a rien à voir avec les équipés. Finalement, le Bisch’trot est quelque part la rencontre entre la winstub et le bistrot… Une Winstub moderne qui aurait poussé à l’ombre d’une arbre vert … Et pas n’importe lequel puisque l’on parle là vum D’Grien Tann.

Le tiers lieu de Bischheim ne compte pas pour des Quetsches et nous voilà posés à l’une des tables de la maison.  On y vient boire un verre, déjeuner, y prend un moment de repos. On y revient en soir, pour dîner, pour des concerts aussi et l’on y revient bruncher…

Les initiateurs des lieux, Pelin et Raphael aiment l’idée que l’on puisse y venir et y revenir encore.

On partage leur ligne de conduite : « La restauration a bien changé et c’est tant mieux ! Nous devons tous faire attention à ce qu’il y a dans nos assiettes, plus question d’y mettre n’importe quoi. Production locale et circuits courts privilégiés, produits bio de plus en plus présents, plats adaptés (allégés, sans gluten, végétariens, sans allergènes…), normes d’hygiène et de sécurité renforcées… Notre équipe saura répondre à toutes les exigences de ce métier passionnant, mais en plus, elle le fera dans la bonne humeur et la générosité ! Bisch’trot sera à votre écoute ! »

Un déjeuner à Bischheim

« Manger c’est partager une histoire, des saveurs, une expérience unique ! »… Pour ceux qui est de partager des histoires et des conseils aussi, ce fut fait avec l’ami Yvan, l’autre jour.

On commence par un Amer … Mit’… et l’on partage l’idée d’offrir plus qu’une seule marque d’amer et de découvrir des marques alsaciennes.

On prolonge par un tataki en entrée. Tataki, ce n’est pas alsacien, mais la viande saisie autour d’une flamme, marinée dans du vinaigre, on a aimé…

Et nous voilà d’arroser tout cela avec un Pinot Noir d’Alsace en sa belle bouteille avant que le plat principal n’arrive : des rib’s laqués au Picon ( on  vous parlera à un jour de nos rib’s laqués au cola).

On reviendra savourer la cuisine des lieux, comme assister à l’une ou l’autre soirées concerts. Prendre notre temps au Bisch’trot en quelque sorte et découvrir les spécialités alsaciennes d’une carte qui ne cesse de changer au gré des saisons et du marché.

INFOS PRATIQUES

Le Bisch’trot

1, rue de la Tuilerie

67800 BISCHHEIM

PARTAGER L'ARTICLE

Facebook
WhatsApp
Email
Twitter

Découvrez aussi

Château de Lichtenberg : la visite qui s’impose en 2024

C’est le château qui monte, qui monte ! Le château de Lichtenberg est surtout le château vers lequel vous…

BOUTIQUES

ON AIME ❤️

cave roi dagobert

ÉVÈNEMENT DU MOIS 👍

APPLI 📱

Découvrez l’Alsace
Autrement. Bons plans, sorties… laissez vous convaincre !

Effectuer une recherche :

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

NEWSLETTER MIA

Votre dose quotidienne d’Alsace, de nouvelles, d’infos directemement dans votre boîte mail !

Aller au contenu principal