1 octobre 2021

Weinsanto met l’Alsace au cœur de la mode

Victor Weinsanto a grandi à Souffelweyersheim. Il est aujourd’hui un nom qui monte dans la mode parisienne. Pour ses 27 ans et sa troisième collection baptisée « Hopla Geiss » en hommage à ses deux grands-mères, il intègre coiffes alsaciennes et symboles régionaux dans ses créations printemps-été 2022. Les nœuds deviennent robes de haute couture et le kelsch s’invite aussi.

 ©

Made in Alsace a voulu en savoir plus sur celui que l’on cite souvent comme héritier de Jean Paul Gaultier ou Thierry Mugler. Un talent « Made in Alsace » à découvrir.

Victor Weinsanto : Votre collection « Hopla Geiss » a été présentée récemment à Paris. Forcément, elle attire l’attention des Alsaciens. Pouvez-vous nous la décrire, partagez sa genèse ?

Victor Weinsanto : J’ai souhaité m’inspirer de notre belle région à travers ses costumes traditionnels, les grandes blouses, les corsets et les grandes coiffes.  Nous avons souhaité être premier degré dans les inspirations et en même temps détourner complétement les looks typiquement alsaciens.

Comme chemine-t-on pour arriver de Souffleweyersheim jusqu’aux défilés de mode parisiens ?

Victor Weinsanto : J’ai grandi jusqu’à mes 11ans à Souffelweyersheim puis suis parti en internat dans le sud de la France et en Allemagne afin de réaliser mes études de danse classique. Lors de mes 15 ans j’ai réalisé que la mode me fascinait. Ainsi j’ai repris mes études afin de tenter une reconversion. J’ai toujours rêver de pouvoir allier mode et danse.

Revenons-en à « Hopla Geiss » : On perçoit dans vos robes autant l’esprit et l’univers qui sont les vôtres, qu’une inspiration alsacienne, un hommage familial et régional en quelque sorte. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Victor Weinsanto : En effet la collection est un mélange entre mon univers et une inspiration alsacienne. J’ai souhaité reprendre des codes très représentatifs de l’Alsace en les detournant à ma façon.

Cette collection, une telle créativité sont aussi le fait d’une équipe… Vous les mentionnez- souvent. C’est important pour vu ce « partage » au cœur de vos défilés ?

Weinsanto, spring-summer 2022 Paris, France  ©

Victor Weinsanto : Je me sens très chanceux d’avoir une telle équipe. Je pense qu’un travail « abouti » ne peut l’être que si on s’écoute les uns les autres. La franchise, la critique et la bienveillance sont essentiels afin de développer une collection.

Nul n’est prophète en son pays, mais peut-on imaginer un défilé Weinsanto en Alsace ?

Victor Weinsanto : J’espère bien un jour pouvoir présenter mes pièces dans mon Alsace natale. Cela pourrait être très chouette :).

Merci !

Entretien exclusif – Made in Alsace – Photo Etienne Tordoir  © .